Guy Bompais

  biographie
 
   
      presse
       
 
Presse



A propos de la série « En-Quête »

Journal du centre culturel français de Iasi (Roumanie)

« A mi chemin entre enquête policière et quête philosophique, cette série de photographie entraîne le spectateur dans un monde étrange et pourtant réel. Dans ces images tout est banal mais tout nous surprend… »

Adelaide Fringe Festival (Australie) – The Advertiser

« A magical world wich is unveiled under the visitors’ flashlight beam. An emotionally intense wandering moment in darkness, a mysterious experience wich reaches the bottom of your soul. »

Revue photographique « Le voyeur »

« … Images inquiétantes et énigmatiques, ses photos recèlent toujours un personnage anonyme. Est ce le même et quelle est sa fonction au sein de cette « enquête » : enquêteur, assassin, victime ? Voyeur, Guy Bompais nous entraîne sur les traces de Blow Up à la recherche d’indices cachés dans ses images. »

Ils ont écrit dans le livre d’or :

« La photographie pour se fuir, pour se chercher, pour vaciller, au seuil du visible et de la nuit. La photographie comme une voix qui nous hante, comme une image qui toujours se dérobe et revient. »

« Quelle rencontre extraordinaire, entre mouvement et statisme, lumière et obscurité, musique et poésie, théâtre et magie. »

« Expérience sensorielle étonnante. »

«Quelle ambiance mystérieuse qui touche au fond de l’âme. »


A propos de la série « La banlieue de Paris »

Festival « May Night Photography » - Bologne Italie - Journal du Festival.

« Comment regarder la banlieue de Paris sans penser aux photos de Robert Doisneau ? En 10 ans cette banlieue ouvrière joyeuse et désordonnée a disparue. L’homme y est devenu rare. Dans cet univers, lieu de passage et non plus d’existence, le passé apparaît encore, comme en transparence et l’exposition de Guy Bompais « La banlieue de Paris » tente de retrouver une dernière fois des trace de ce monde en voie de disparition. »


A propos de la série « Visions Fugitives »

Le Midi Libre

« Ces photos qu’il prend en noir et blanc dans la nature, sont reprises et colorées avec du sépia et d’autres produits. Il obtient ainsi au final des œuvres d’une grande originalité qui font vagabonder l’imagination. Le résultat est saisissant.»


A propos de la série « Transfiguration »

Catalogue du « Mois Off de la photographie à Paris »

« Spectateurs, mous sommes exclus de l’intimité de la relation qui s’est instaurée entre le photographe et son modèle… la tête secouée de droite à gauche, signifiant ainsi le refus de se laisser figer par l’appareil photo. Ce geste contestataire, saisi par une longue exposition a abstrait les yeux du visage. La figure est lisse telle un masque de cire…»


A propos de la série « Siena Intra-Muros »

Wetzlarer Neue Zeitung – Allemagne

« Un artiste Français, armé d'un appareil photo Allemand Leica, a su capter et retraduire l'âme d'une ville Italienne. Grâce aux images de Guy Bompais le soleil de Toscane brille à l'Hôtel de Ville… Guy Bompais, a capté la vie des Siennois loin du regard des touristes et semble avoir réussi à partager l'intimité des habitants. »

Bonntag Morgenmagazin - Allemagne

« Même les connaisseurs de Sienne on découvert un nouveau regard sur cette ville magnifique. »